Puplinge Classique

Nadège Rochat

Rochat NadègeNée à Genève en 1991, Nadège Rochat commence le violoncelle à l’âge de 4 ans chez sa tante Fabienne Diambrini. Dés 2002, elle suit l’enseignement de Jakob Clasen puis de Daniel Haefliger au Conservatoire de Genève. En 2006, elle obtient un Premier Prix avec distinction à la finale du « Concours des Jeunesses Musicales Suisse » ainsi que le « Prix du Crédit Suisse » et le « Prix de la fondation SUISA » pour l’interprétation de « Trema » de Heinz Holliger.

À l’âge de 15 ans, Nadège Rochat déménage en Allemagne pour intégrer la classe de Maria Kliegel à la Haute École de Musique de Cologne. Elle se voit décerner à deux reprises un Premier Prix national au concours des jeunesses musicales allemandes « Jugend musiziert » (en solo en 2007 et en duo avec piano en 2009) ainsi que le « Prix Classique de la Radio de l’Ouest de l’Allemagne (WDR) » pour l’interprétation de la 3e sonate de Beethoven (2009).

Depuis ses débuts au Konzerthaus de Berlin en 2010, Nadège Rochat se produit régulièrement dans les plus grandes salles d’Allemagne (Konzerthaus de Dortmund, Philharmonie de Munich, Beethovenhaus Bonn, Kursaal Wiesbaden ou encore dans le cadre des Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, etc.). Elle joue en soliste avec la Weimarer Staatskapelle sous la baguette de José Luis Gomez, avec l’Orchestre Philharmonique de Dortmund sous la baguette de Jac van Steen, avec le Amadeus Chamber Orchestra of the Polish Radio, entre autres. Ses concerts sont souvent radiodiffusés par le WDR en Allemagne ou par la radio Espace 2 en Suisse.
En 2012, Nadège fait ses débuts au Carnegie Hall à New York, avec son projet « La Vida Breve » en duo avec le guitariste Rafael Aguirre. La même année, elle présente ce projet à la Philharmonie de Munich et au Konzerthaus de Vienne.

Son premier CD (les premiers concertos de Lalo et de Milhaud avec l’Orchestre Philharmonique du Württemberg), sorti en septembre 2012 chez le label ARS, a été célébré par la presse internationale. Elle est boursière de Mozartgesellschaft de Dortmund et de la Fondation d’Études du Peuple Allemand.

www.nadege-rochat.com